Friday, December 15, 2006

Sunday, November 19, 2006



Sous une pierre de mon jardin
deux femmes-serpents
scrutaient les entrailles de la terre en feu

Thursday, November 09, 2006

Le visage qui a décidé de tout

L'apparition inattendue de ce visage végétal est l'événement qui inaugura mes explorations dans le monde des couleurs et de l'image. Vingt ans plus tard, je ne suis toujours pas revenu de ces contrées, et je continue à en découvrir de nouvelles.

Friday, November 03, 2006

Thursday, November 02, 2006

Sunday, October 29, 2006

Tuesday, October 17, 2006

Bouddha d'encre

Il n’y a pas de réponse
Il n’y a qu’une question
A traverser de part en part

Sunday, October 15, 2006

Hommage à Magritte

Encre de Chine, 2003

La nuit des chasseurs

Illustration d'une nouvelle de Johan Heliot, La nuit des chasseurs,
parue dans la revue Hauteurs, n°17, septembre 2005

Collage numérique + dessin à l'encre de Chine

Thursday, October 12, 2006

Or et blanc sur carton brun métallisé, dessin réalisé
lors de la Foire du Livre d'artiste à Florennes (Belgique), avril 2006

Thursday, October 05, 2006

Raison et imagination (suite)

Les dessins publiés avant-hier étaient des esquisses préparatoires pour une brochure destinée à la communication d'une agence de pub. Le projet lui-même n'aboutit jamais. Les esquisses n'existent plus telles quelles. Je les ai utilisées comme base pour d'autres dessins à l'encre de Chine: en voici un, réalisé à partir du dessin n°4.

Wednesday, October 04, 2006

Dragon d'encre

La raison et l'imagination

Il y a 2-3 ans, j'ai réalisé une série d'esquisses tournant autour du thème suivant: la rencontre de la raison et de l'imagination. La raison était représentée par une figure aux formes carrées. L'imagination était plutôt arrondie aux angles. Au début, j'ai cherché à illustrer cette rencontre de manière plus ou moins sérieuse. Puis, comme cela m'arrive souvent, le trait et les idées se sont emballés...
Pour bien visualiser les détails et mes commentaires de l'époque, il est préférable de cliquer sur l'image.

Monday, September 18, 2006

Les plumes


On me demande régulièrement avec quel type de plume je dessine. Voici une photo des deux plumes que j'ai utilisées ces deux ou trois dernières années. Elles font partie d'un lot chiné il y a une bonne dizaine d'années sur un marché. Ce sont de vieilles plumes datant sans doute de plusieurs dizaines d'années (certaines étaient rouillées quand je les ai achetées). Je les ai simplement fixées à l'extrémité de vieux bics, système D à la limite du bricolage.

Saturday, September 02, 2006

Sorcière en bois


Sur la demande d'Utopie, voici le panneau de bois peint dont le sommet est découpé en forme de sorcière. Le reste est constitué de formes libres que je dessine ou découpe à main levée. On en voit ici la moitié supérieure. L'ensemble mesure 2,40 mètres de haut.

Thursday, August 31, 2006

Sabbat d'encre



Soupe sombre de la nuit des temps
à gros bouillons, les galaxies mêlent leurs arômes
l’univers s’évapore
le monde des hommes tel un résidu
au fond de la casserole d’un cerveau
cuit par la folie

Monday, August 28, 2006

Arracher les pages de la mémoire -
chaque instant rendu à l’oubli

Tuesday, August 22, 2006

Ultime mémoire

Une dernière fois, j’avais choisi de convoquer quelques souvenirs. Au lieu de chercher à les retenir, je voulais les rendre au passé, librement, définitivement avant de reprendre pied dans le présent et m’ouvrir à l’avenir. Croire qu’il en irait ainsi était naïveté de ma part. A peine avais-je mis au feu quelques notes après les avoir relues que les feuillets voisins s’éveillèrent. Les figures évoquées ressurgissaient du passé une à une, fantômes de mots bien vivants – ce que j’imaginais n’être que des mots avait toujours vécu de sa propre vie.

Monday, August 21, 2006



Encre de Chine - dessin réalisé en 2004 pour un dossier

de la revue Hauteurs consacré à l'écrivain Léo Perutz

Thursday, August 17, 2006

Friday, August 11, 2006

En feuilletant mes carnets

Il y a 7 ans, jour pour jour, heure pour heure...
"Jamais il n’y eut un tel silence sur la ville, pas même au cœur de la nuit. Toute une population cessant toute activité pour lever les yeux vers le ciel. Nul autre phénomène qu’une éclipse totale ne peut provoquer cette cessation de toute activité humaine et animale. Quelque chose comme l’éternité. Le monde retient son souffle et enfin, se tait. C’est comme une immense méditation collective, un événement religieux dans un monde sans dieu."