Thursday, August 31, 2006

Sabbat d'encre



Soupe sombre de la nuit des temps
à gros bouillons, les galaxies mêlent leurs arômes
l’univers s’évapore
le monde des hommes tel un résidu
au fond de la casserole d’un cerveau
cuit par la folie

Monday, August 28, 2006

Arracher les pages de la mémoire -
chaque instant rendu à l’oubli

Tuesday, August 22, 2006

Ultime mémoire

Une dernière fois, j’avais choisi de convoquer quelques souvenirs. Au lieu de chercher à les retenir, je voulais les rendre au passé, librement, définitivement avant de reprendre pied dans le présent et m’ouvrir à l’avenir. Croire qu’il en irait ainsi était naïveté de ma part. A peine avais-je mis au feu quelques notes après les avoir relues que les feuillets voisins s’éveillèrent. Les figures évoquées ressurgissaient du passé une à une, fantômes de mots bien vivants – ce que j’imaginais n’être que des mots avait toujours vécu de sa propre vie.

Monday, August 21, 2006



Encre de Chine - dessin réalisé en 2004 pour un dossier

de la revue Hauteurs consacré à l'écrivain Léo Perutz

Thursday, August 17, 2006

Friday, August 11, 2006

En feuilletant mes carnets

Il y a 7 ans, jour pour jour, heure pour heure...
"Jamais il n’y eut un tel silence sur la ville, pas même au cœur de la nuit. Toute une population cessant toute activité pour lever les yeux vers le ciel. Nul autre phénomène qu’une éclipse totale ne peut provoquer cette cessation de toute activité humaine et animale. Quelque chose comme l’éternité. Le monde retient son souffle et enfin, se tait. C’est comme une immense méditation collective, un événement religieux dans un monde sans dieu."

Thursday, August 03, 2006

Images fractales





L’artiste fractaliste est aux commandes d’un vaisseau naviguant à travers des espaces virtuels infinis composés de galaxies marines, de récifs d’étoiles. Carte d’un monde imaginaire toujours en mouvement… L’univers fractal est-il une métaphore du monde réel ?
L’artiste est un découvreur de mondes. Son regard choisit d’explorer telle ou telle région de l’espace fractal, modifie une variable de l’éclairage qui révèle une autre face de ce monde. Il progresse toujours plus avant dans les profondeurs de cet espace. Aux sensations générées par les couleurs s’ajoute l’impression de contempler l’infini, la fascination de l’infiniment petit.
A sa suite, le regard du spectateur plonge dans ces profondeurs insondables.
Ces images fractales ont été réalisées via le programme Sterlingware. Une galerie plus complète peut être visitée à l’adresse suivante : http://www.artmajeur.com/alainvalet/

Wednesday, August 02, 2006

Danser jusqu’au néant
spirale du non-retour
dans le ventre du monde
épuiser le feu de l’expérience
chaque seconde est une miette d’éternité

le temps est un sanctuaire
un bouquet d’années
une erreur relative à chacun

le corps est un vaste eden
peuplé d’âmes recyclées