Tuesday, August 12, 2008

Les livres de grammaire endorment les jeunes filles aux seins resplendissants. Deux hiboux mangent des cailloux sur les genoux d’un pou roux. Dans les coulisses de l’histoire, des soldats de porcelaine se font la guerre en douce. Des marins d’eau trouble croisent des anges ivres. Et la planète éclate, mais ce n’est pas de rire.

5 comments:

N./ said...

texte bien pesé, bien rythmé, voici ce qui vient à l'idée. "La planèté éclate" surtout. Bonne continuation...

Freefounette said...

oh, superbe.
tu postes pas beaucoup, mais quand tu postes, c'est fort.
plein de biz toi.

N./ said...

Sur le dernier texte, un commentaire pour te remercier du lien vers mon blog: alors, merci.

Aujourd'hui sera long mais demain je t'enverrai Sur le Fil...

Scarlette Amber said...

a ce que j'adore ce genre d'écritue , hum , j'en raffolle et non je ne suis pas folle

Cécile M. said...

Quelle maitrise du rythme vous pouvez donc avoir! Celà m'impressionera toujours. On a vraiment l'impression que vous "sentez" vos poèmes/textes, ce sont de petites mélodies sans son qui se fredonnent presque.

Amicalement,
Cécile-Mercedes.