Tuesday, July 11, 2006

Une sirène au sexe en croix
croque un morceau d’éternité
Comme si la vie ne tenait qu’à un mot

1 comment:

Tina Noiret said...

"Les mots sont autant de corps de sirène

Les mots sont des corps qui rendent fou


Caresse sur la peau lointaine, si chaude et pressante
Brûlure du désir brûlure de l'arrachement


Inopinée apparition du vide encore chaud
et déjà brûlant

Aimer le vide, caresser le vide, pénétrer le vide


Comme l'on s'écorche le corps entier à un paysage immense,
visage amer et fugitif